Déterminer votre capacité d’emprunt.

Il s’agit pour vous de déterminer le niveau de toutes vos ressources (salaire, épargne) que vous pourrez affilier pour l’achat de votre futur bien. le plan de financement quant à lui  tiendra compte :

  • Du prix du logement.
  • Du coût de l’emprunt.
  • Des frais de notaire.
  • De l’éventuel coût additionnel si des travaux sont nécessaires dans le logement.
  • Pour vous aider dans votre mission, nous vous invitons à utiliser divers outils en ligne comme des calculettes ou notre simulateur de capacité d’emprunt.

Vous devez garder à l’esprit certains ratios que la banque regardera attentivement, comme le taux d’endettement, qui ne devant pas dépasser jusqu’à présent  33% ! Mais en 2021 excellente NOUVELLE ! de nouvelles règles sont apparues et le taux d’endettement maximal pour pouvoir emprunter est passé de 33% en 2020 à 35% en 2021. (Dans le respect des règles de solvabilité et des préconisations du Haut Conseil de Stabilité Financière.) Nous vous invitons à simuler différentes durées de crédit afin de connaitre leur incidence sur le montant des mensualités à rembourser.

Quelle durée de prêt faut-il envisager ?

La durée moyenne d’un crédit immobilier est comprise entre 20 et 25 ans. En réalité, la durée de vie réel d’un prêt est beaucoup plus courte, en moyenne d’une dizaine d’années. Vous pouvez en effet au cours de votre emprunt choisir de rembourser votre prêt par anticipation suite à la vente du bien (qui peu être liée à différents évènements de la vie) ou grâce à une rentrée d’argent importante.

Les prêts sont réalisés sur des durées longues afin de ne pas vous surcharger de mensualité trop importante qui pourraient vous amenez au surendettement. Bien au contraire, sachez que plus votre prêt est long et plus votre capacité d’emprunt augmente.

Il faut également souligner qu’un prêt plus long vous coutera au final plus chères, en effet plus la durée est longue plus le temps est important car la banque prend plus de risque. Mais une durée de crédit bien ajustée permet de respecter la limite d’endettement et votre reste à vivre.

Peut-on emprunter sans apport ?

Qu’est-ce-que l’apport personnel ?

L’apport personnel représente une somme d’argent pouvant être directement injecter dans votre crédit en provenance de votre trésorerie, et qui est utilisée en complément d’un crédit pour l’achat de votre futur bien. Il est constitué en règle générale par votre épargne (livrets, liquidités, épargne salariale, prêt familial…). Notez également qu’un apport personnel peut être assimilé à un prêt aux fonctionnaires et divers prêts régionaux ou départementaux. L’emprunteur ne doit donc pas négliger ces possibilités pour gonfler son budget car plus l’apport est important et plus la banque sera rassurée et lui accordera des conditions d’emprunt avantageuses.

Alors ? Peut-on emprunter sans apport ? La réponse est oui, l’emprunt sans apport, concerne surtout des emprunteurs jeunes qui démarrent dans la vie. Une banque peut être tentée de leur accorder un crédit s’ils ont des situations professionnelles intéressantes et des perspectives de revalorisation salariales importantes sur la durée. Si emprunter sans apport reste possible, un apport personnel des frais d’actes, (notaire, garantie, dossier) restent un vrai plus pour obtenir les meilleures conditions.

En somme le principal critère déterminant pour un emprunt sans apport est la solidité du dossier présenté à la banque. L’aide d’un courtier peut s’avérer primordiale pour soutenir une demande de prêt immobilier sans apport.

N’oublier pas d’inclure les « frais de notaires » !

Les frais d’acquisition d’un bien immobilier ou aussi appelés « frais de notaire » viennent s’ajouter au prix d’achat du bien. Ces frais sont ceux dont l’acheteur devra s’acquitter à l’issue de la transaction. Ils sont constitués majoritairement :

  • De taxes
  • D’impôts
  • De débours et honoraires
  • Les frais sont compris entre 7 et 8 % du prix pour un achat immobilier dans l’ancien, en revanche ils sont beaucoup moins élever pour un achat dans le neuf, soit entre entre 3 et 4 % du prix. Le notaire ne percevra qu’une petite partie de cette somme en rémunération de son travail.

Emprunter quand on est un primo-accédant ?

Acheter son premier logement est toujours une étape importante, lors de votre premier achat immobilier nous utilisons le terme de primo-accession.

Sachez qu’il est tout à fait possible d’être considéré comme primo-accédant alors qu’on est déjà propriétaire. C’est notamment le cas d’une personne qui serait locataire de sa résidence principal mais propriétaire d’une résidence secondaire ! C’est le cas également à quelqu’un qui ferait un investissement locatif tout en étant locataire de sa résidence principale.

En tant que primo-accédant vous pouvez profiter d’un certain nombre d’avantages pour vous aider à finaliser votre projet immobilier dans les meilleures conditions.

Tout d’abord, sachez que vous pourriez être éligibles à de nombreux de prêts aidés comme :

  • PTZ+ (Dans le neuf et dans l’ancien à rénover mais sous conditions de revenus)
  • Prêt Action Logement.
  • Prêt à l’accession sociale.
  • Si vous décidiez d’acheter dans le neuf vous bénéficiez en plus d’une TVA réduite pour les logements situés dans les zones couvertes par l’Agence nationale de la rénovation urbaine (Anru). Dans les deux cas de figure, ces aides sont déterminés par le niveau de ressources financière dont vous disposer !