Les taux moyens des prêts immobiliers sont historiquement bas, en effet, descendus en dessous des 1,10%, un record encore jamais atteint ! cependant, tous les emprunteurs ne sont pas logés à la même enseigne. courtier 17 vous explique tous.

Les taux immobilier en charente-maritime son historiquement bas ! Mais obtenir un crédit immobilier n'est pas si simple.... l'accompagnement d'un courtier pourrait vous aider à obtenir de meilleurs conditions financières en vu des resserrement des conditions d'octroie de crédit.

Le taux moyen constaté pour les crédits immobiliers par l’observatoire Crédit Logement-CSA au mois d’avril est 1.10%. Un contexte qui joue en la faveur des ménages qui souhaitent devenir propriétaire de leur logement. Mais au moment de recevoir une proposition de financement, c’est la douche froide pour certains emprunteurs car obtenir les meilleurs taux n’est pas aussi simple.

⇒Qui peut prétendre aux meilleurs taux d’intérêt pour son prêt immobilier  ?

Certains emprunteurs ont plus de facilité à obtenir un crédit immobilier que d’autres, et à négocier de meilleures conditions financières pour leurs emprunt. Pour faire partie de ces « meilleurs profils » et être accepter par les banques, il faut avant tout présenter une situation professionnelle stable, et donc être en CDI hors période d’essai ou être fonctionnaire. Le domaine d’activité est aussi d’une grande importance, en particulier depuis la pandémie de Covid-19. Les salariés du secteur de la restauration, du tourisme ou de l’aéronautique auront plus de difficulté à faire passer leurs dossiers.

Le niveau d’apport est également un facteur décisif  pour l’octroie d’un crédit immobilier en effet, apporter 10 à 15% du coût du projet immobilier depuis son épargne personnelle semble être un chiffre juste et apprécier par les banques. Crédit-Logement-CSA note que cette proportion ne cesse de progresser, rendant l’accès au crédit immobilier pour les plus modestes de plus en plus difficile… En avril 2021, le taux d’apport personnel moyen étant en effet de plus de 20% supérieur à son niveau de décembre 2019, lorsque le marché était à son zénith et le taux d’apport au plus bas.

⇒Pourquoi certains ménages ont des difficultés à emprunter ?

Nous constatons que les foyers les plus modestes sont confrontés à un nombre croissant de refus de prêt. Au-delà des facteurs évoqués précédemment, ce sont aussi les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) qui entrent en jeu. Avec la limitation du taux d’endettement à  35% et des durées conseillées de financement inférieures à 25 ans. Deux mesures conjointes qui pèsent sur les ménages ayant déjà d’autres emprunts en cours de remboursement, ou dont les revenus sont insuffisants pour assumer des mensualités trop importantes.

Le contexte propre au marché immobilier n’est pas non plus favorable aux ménages modestes. Contrairement à ce qui avait été anticipé, l’épidémie de coronavirus n’a pas freiné les achats immobiliers. Résultat : les prix ont continué à progresser en 2020. L’Insee estime que les prix de vente des maisons et des appartements ont augmenté de 6,5% l’année dernière. 

⇒Les taux d’avril 2021 en chiffres ?

En avril 2021, le taux moyen des crédits immobiliers était de 1,07 % d’après Crédit Logement-CSA, une statistique qui inclut toutes les durées de financement. Pour plus de précision, voici les chiffres en fonction de la durée du crédit immobilier :

o Sur 15 ans : 0,87% en avril 2021, contre 0,96% en avril 2020 et 1,09%  en 2019.

o Sur 20 ans : 0,99%, contre 1,13% en avril 2020 et 1,27% en avril 2019.

o Sur 25 ans : 1,20%, contre 1,38% en avril 2020 et 1,49% en avril 2019.

Mais les taux réellement appliqués aux dossiers de financement dépendent aussi du profil. Ainsi, un excellent profil peut prétendre à 0,76% sur 20 ans, là où les moins bons obtiendront seulement 1,26%, toujours selon Crédit Logement-CSA.