Un bon dossier de prêt immobilier, c’est quoi ?

Un bon dossier de prêt immobilier, c’est un dossier avec de solides garanties présenté clairement. Pour les garanties financières, cela paraît évident. C’est dans l’ADN de la banque de s’assurer que le prêt accordé sera remboursé. Le second point sur la qualité de présentation a aussi son importance. Prenez soin d’optimiser votre dossier, il faut que vos comptes soient propres, la stabilité de vos ressources bien mises en valeur, et votre situation facile à analyser.
En facilitant le travail du banquier, vous vous facilitez la vie. Alors, comment constituer un bon dossier de prêt immobilier ? Suivez le guide !

Quelles conditions sont essentielles pour mon prêt immobilier ?

Certaines conditions sont essentielles pour un prêt immobilier, surtout s’il s’agit de votre premier achat immobilier, vous pouvez parfois passer à côté de certaines étapes.
Vous devez respecter le taux d’endettement à 35 %
Qu’est-ce que le taux d’endettement ? C’est la proportion de vos revenus que vous allouez chaque mois au remboursement de votre prêt (ou de vos prêts). Il permet à la banque de vérifier que votre emprunt est compatible avec votre niveau de vie. On le calcule de la manière suivante :

Bon à savoir

Depuis les recommandations du HCSF en janvier 2021, le taux d’endettement maximal recommandé est passé de 33 à 35 %. C’est une bonne nouvelle pour les emprunteurs puisque cela veut dire qu’à revenu égal, ils peuvent emprunter des sommes plus importantes.
Pour les hauts revenus, il est parfois possible de dépasser ce taux d’endettement maximum, car le « reste à vivre » demeure conséquent. Mais les dossiers acceptés par les banques sont de plus en plus rares, et se concentrent principalement sur les primo-accédants et les achats de résidences principales.

Il vaut mieux avoir un apport

Un apport financier de votre part facilitera grandement le passage de votre dossier auprès des banques.
D’une part, l’apport vous permet de vous acquitter des frais de transaction sans toucher au montant de l’emprunt. Ces frais s’élèvent à 10 % en moyenne du prix de l’appartement ou de la maison. Votre prêt sert uniquement à payer le bien donc en cas de défaut de remboursement, la revente permet en général de couvrir votre dette auprès de la banque.

Second argument, un apport est un gage de sérieux de la part de l’emprunteur. C’est la preuve que vous êtes capable d’épargner et de gérer vos comptes. Vous paraissez donc plus à même de rembourser un crédit bancaire.
Cet apport peut provenir de différentes sources : épargne personnelle, salariale, placements, voire la vente de votre bien actuel si vous êtes déjà propriétaire.

Attention à ce que vos comptes soient propres !

Assainissez vos comptes plusieurs mois avant votre demande de prêt ! Qu’est ce que cela signifie ? La gestion de vos comptes joue le rôle de vitrine pour le banquier. Evitez les découverts bancaires et mettez en place une épargne régulière à partir de vos revenus. En bref, anticipez votre demande en adoptant un train de vie raisonnable. Le banquier y verra une nouvelle garantie de votre sérieux.

Les conditions liées à votre situation professionnelle

Il n’y a pas de secret, les banquiers sont friands des situations professionnelles stables avec un revenu récurrent. C’est ce qu’il y a de plus rassurant et donc de plus attrayant même si le statut de primo accédant comporte des avantages.
La situation idéale pour obtenir son prêt : être en CDI ou fonctionnaire
Un salarié en CDI ou un fonctionnaire sont des profils idéaux. Votre contrat de travail vous protège et il y a moins de risques que vos revenus baissent ou soient impactés négativement.
A savoir
Les fonctionnaires peuvent avoir accès à des offres particulières. Non seulement ils bénéficient de la stabilité de l’emploi, mais ils disposent aussi de grilles de salaires définies sur la totalité de leur carrière : la banque connaît donc leur évolution de revenus.

Mais ce n’est pas une condition sine qua non pour obtenir un financement immobilier
Si vous n’êtes pas en CDI, ni fonctionnaire, pas de panique. Le mot d’ordre, c’est de présenter votre situation et vos ressources de la façon la plus stable et la plus régulière possible. Les professions libérales offrent également de bonnes garanties en termes de revenus. Les banques ont donc tendance à leur faire confiance.

Et les indépendants ?

Les auto-entrepreneurs et les indépendants ont en revanche moins la cote à cause de l’instabilité de leurs revenus. A vous de bien préparer votre dossier en amont : lissez vos revenus, mettez en valeur vos points forts (hausse du chiffre d’affaires constante par exemple), et trouvez d’éventuelles garanties.

Dans tous les cas, vous devrez compléter votre dossier de demande de prêt avec des preuves concernant vos revenus sur les dernières années. Afin de vous accompagner dans la constitution de votre dossier, qui peut paraître longue et laborieuse, vous pouvez faire appel à nos services, nous vous permettons de gagner un temps précieux en s’occupant de toutes les démarches liés à votre prêt mais aussi bien sur de gagner en coût de crédit grâce à la négociation que nous vous obtenons auprès des banques.