PREMIER ACHAT IMMOBILIER : CE QU’IL FAUT SAVOIR POUR LE RÉUSSIR ?

Pour la première fois de votre vie, vous envisagez d’acheter un logement ? Et évidemment vous êtes assailli de mille questions : un prêt sur 20 ou 25 ans ? Des travaux à prévoir une habitation clé en main ? Qui pour vous accompagner ? … Un premier achat immobilier peut être à la fois excitant, et un peu inquiétant pour les primo-accédants. Courtier 17 fait le point avec vous pour vous donner toutes les clés pour rentabiliser aux mieux votre premier investissement immobilier !

PREMIER ACHAT IMMOBILIER : UN INVESTISSEMENT PAS COMME LES AUTRES

Parce qu’il coïncide souvent avec le passage d’un cap dans un projet de vie, le premier achat immobilier, seul ou en couple, n’est pas un investissement comme les autres. Mais il ouvre la possibilité d’obtenir des conditions privilégiées d’investissement.

En effet, les primo-accédants bénéficient à certaines conditions de dispositifs incitatifs et d’avantages : taux d’intérêt préférentiels pour jeunes actifs, éligibilité aux prêts et aides des collectivités publiques… De quoi rentabiliser au mieux ce premier investissement !

PRIMO-ACCÉDANTS : LES DÉMARCHES

Si vous cherchez pour la première fois un logement à acheter, vous vous interrogez peut-être sur les démarches que vous allez devoir entreprendre. Vous ne voulez pas vous lancer à l’aveuglette sur le marché de l’immobilier, et c’est bien naturel !

Pour vous aider à mettre toutes les chances de votre côté, les professionnels de l’immobilier sont vos alliés.

DÉFINIR VOTRE PROJET : DANS LE NEUF OU DANS L’ANCIEN ?

Frais de notaire réduits, performance énergétique élevée, garantie constructeur, accès au prêt à taux zéro dans certaines zones : les avantages d’un achat dans le neuf séduisent les primo-accédants. Les programmes neufs dans de nouveaux quartiers offrent souvent de belles opportunités d’investissement et un cadre de vie privilégié pour l’habitation.

Acheter dans l’ancien a aussi ses avantages. Avec des prix souvent plus accessibles, les biens anciens offrent la possibilité de faire une plus-value à la revente, d’autant plus si les travaux ne vous font pas peur. D’ailleurs, l’obtention d’un prêt à taux zéro pour l’achat d’un logement ancien, est conditionnée à la réalisation de travaux représentant au moins 25% du total de l’opération.

PREMIER ACHAT : MAISON OU APPARTEMENT ?

Si vous vous apprêtez à devenir propriétaire pour la première fois, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur une autre question centrale : maison ou appartement ?

Pour des questions évidentes de budget, nombreux sont les primo-accédants qui se tournent vers les appartements.
Pour autant, il n’est pas interdit de penser à la maison dans le cadre d’un premier achat immobilier. En vous éloignant un peu en périphérie, vous pouvez trouver des maisons au même prix qu’un appartement situé au cœur de la ville. Pour les amateurs de grands espaces et de verdure… c’est l’idéal !

PREMIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER : À COURT TERME OU À LONG TERME ?

Dernière question à se poser pour réussir son premier achat immobilier : devez-vous investir dans la maison de votre vie, ou penser votre achat dans le court terme ?

Souvent, le premier achat immobilier correspond à l’achat d’une première résidence principale, c’est-à-dire d’un bien immobilier à habiter, sur une certaine durée. Les critères de recherche de votre bien immobilier s’inscrivent alors dans le moyen terme : ils ne dépendent pas tant de votre style de vie actuel, que de vos besoins à venir (proximité de votre travail, transports, écoles, etc.).

L’octroi du prêt à taux zéro (PTZ), réservé aux primo-accédants sous conditions de ressources, s’inscrit d’ailleurs dans cette logique moyen termiste. Il suppose que vous habitiez le bien acquis à titre de résidence principale pendant au moins 6 ans, sans pouvoir le mettre en location pendant ce temps.

Toutefois, face à un budget limité, le premier achat immobilier peut davantage s’inscrire dans le court terme, avec comme objectif principal d’augmenter votre épargne disponible. L’investissement immobilier dans un logement ancien avec travaux peut notamment permettre d’obtenir une plus-value à la revente et ainsi constituer une épargne supplémentaire pour une prochaine acquisition, ou de générer des revenus locatifs.

LE PRÊT À TAUX ZÉRO : L’INSTRUMENT DE FINANCEMENT DU PRIMO-ACCÉDANT.

Le Prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt aidé de l’État, exempt d’intérêts et de frais de dossier. Vous ne remboursez que le capital emprunté : un véritable atout pour alléger le montant de vos remboursements et augmenter votre capacité d’emprunt.

Le PTZ est accessible aux primo-accédants seulement, pour l’acquisition de leur résidence principale : pendant 6 ans vous ne pouvez donc pas mettre en location votre bien. En cas de revente avant la fin du remboursement de votre PTZ, votre capital restant dû devra être intégralement remboursé, à moins que vous n’obteniez un transfert de votre prêt pour l’acquisition d’une nouvelle résidence principale (sous réserve d’accord de votre banque).

Le PTZ est attribué sous conditions de ressources, dont les plafonds dépendent de la zone dans laquelle est situé le logement.

Les conditions de financement du PTZ changent chaque année. En 2020, il permet :

  • de financer jusqu’à 40 % de votre investissement dans l’ancien en zone B2 ou C, à condition d’effectuer des travaux à hauteur de 25 % de l’opération ;
  • de financer jusqu’à 40 % de votre investissement dans le neuf, selon la zone géographique du logement et le nombre de personnes logées.

Retrouvez toutes les informations du PTZ ⇒ https://www.courtier17.fr/pret-immobilier-en-charente-maritime/le-pret-a-taux-zero-ptz-comment-ca-marche/ 

LES AUTRES AIDES ET AVANTAGES POUR UN PREMIER ACHAT IMMOBILIER :

Le PTZ ne permettant de couvrir qu’une partie du financement de votre opération immobilière, il est souvent cumulé avec un ou plusieurs autres prêts.

Les primo-accédants ont accès, sous conditions de ressources, aux prêts bancaires classiques, au prêt d’Action logement (ex 1% logement), au Prêt d’accession sociale (PAS), au prêt conventionné, au Prêt Épargne logement ou à d’autres prêts complémentaires.
Vous êtes un jeune actif ? Vous pouvez éventuellement bénéficier, dans certaines banques, de crédits immobiliers sans apport, ou de taux préférentiels. Les conditions dépendent de chaque établissement de crédit.

POUR RÉSUMÉ :

Premier achat : quelles questions me poser avant de me lancer ?

Devenir propriétaire est bien souvent un cap de vie. Aussi vaut-il mieux être sûr de vous avant de vous lancer dans cette aventure.
Pour avoir les idées claires, n’hésitez pas à réfléchir bien en amont à ces questions :

est-ce le bon moment pour vous, mais également au regard du marché ?
souhaitez-vous investir à long terme, ou plutôt à court terme ?
voulez-vous acheter dans le neuf ou dans l’ancien ?
êtes-vous plutôt maison ou appartement ?

A chaque étape de votre questionnement, n’hésitez pas à solliciter l’aide des professionnels du prêt l’immobilier. Ces derniers peuvent vous aiguiller rapidement en cas de doutes. Et vous accompagner pour la suite du processus !

En tant que primo-accédant : sur quelles aides puis-je compter pour bien réussir mon projet immobilier ?

L’aide la plus connue reste le Prêt à Taux Zéro, le PTZ, vous permettant de rembourser uniquement le capital emprunté. Mais d’autres mécanismes de financement facilité peuvent vous aider à mener votre premier projet d’achat immobilier à son terme : le prêt Action Logement, le PAS, le Prêt Épargne logement…